C2.2 - La nature de l'illusion et la perception des différentes réalités de la terre

La terre géocentrique, héliocentrique, géosphérique, noosphérique... Comment mettre tout le monde d'accord ?

Le 05/02/2017

(Nous invitons le lecteur à consulter le LEOdico sur la différence entre dimension et densité)

 

Nous venons de visionner les nouvelles vidéos de Roch Saüquière et d'Allan Duke : 

Ces deux conférenciers, auraient-ils compris qu'il était futile de rechercher des preuves à la théorie de la terre plate, creuse ou ronde, ou de rechercher des réponses à l'illusion dans le monde extérieur, étant lui-même illusion ? Commenceraient-ils à se poser les bonnes questions ?

 

Il semblerait que Allan Duke, ayant poussé ses investigations dans le "bon sens" en recherchant l'information en son Êtreté intérieure, aurait découvert le secret de la longévité ! Mais comme il le laisse entendre lui-même, pourquoi n'a-t-il donc pas encore commencé à le mettre en application ?

 

Nous savons pertinemment qu'aucune des théories à propos de la terre n'est vérifiable, mais nous avons l'intuition que toutes ont leur sens. Nous allons donc nous-mêmes tenter de trouver la bonne question à poser.

 

 

 

Question à notre Soi intérieur : 

Pourrions-nous "recevoir" la compréhension et une visualisation de la terre, vue de la 4ème densité ?

 

Pour l'esprit humain de 3ème densité, il n'est pas possible d'avoir une vue d'ensemble de la terre car quoiqu'il puisse voir, ce ne sera pas la réalité. Conditionné pour ne voir qu'une certaine fréquence, sa perception se trouve donc limitée.

Rappelez-vous que la 4ème densité ouvre la conscience à l'existence simultanée de toutes les possibilités. La réalité perçue alors par la conscience de l'individu sera selon la densité dans laquelle "évolue ou navigue" l'esprit de l'observateur.

 

Si elle se transporte par exemple en 2ème densité et si elle avait l'opportunité de contempler la terre, elle la verrait plate, simplement parce qu'elle est incapable de percevoir le volume ou la profondeur de champ et toutes les fréquences de dimension qui la constitue.

 

Si cette même conscience transportée en 3ème densité pouvait la voir dans son entièreté, elle verrait effectivement l'enveloppe physique de la terre, telle une forme sphérique légèrement oblate qui se déplace dans l'univers. La sphère étant la forme géométrique la plus adaptée à se mouvoir parmi les courants électriques, magnétiques, plasmatiques et autres, qui constituent l'univers. Néanmoins, telle que vous la voyez, vous ne feriez que de vous illusionner, car vous ne percevriez que son apparence première. Et comme vous le savez déjà, les apparences sont trompeuses. Vous ne pouvez donc pas la voir, ni même la percevoir dans sa totale réalité.

 

Mais une conscience de 4ème densité (soit de 5ème dimension de conscience) verrait la planète terre dans sa totalité. Elle verrait donc simultanément les différentes configurations géométriques et physiques en rapport avec la fréquence de densité qu'elle explore. En 4ème densité, cette conscience acquière une vision plus élargie et plus globale. Comme tu le sous-entendais dans ta question, on ne peut pas parler de la terre en considérant uniquement son aspect géométrique visible. Observée par des êtres de densité supérieure, la planète terre ressemblerait à une masse d'énergie dont la plus petite partie serait densifiée et la plus grosse proportion, non densifiée.

 

Son diamètre serait de 5-6 fois supérieur à ce que perçoit l'œil humain de 3ème densité. La terre change perpétuellement de taille, de densité, de configuration matérielle et non matérielle, ce qui dépasse l'entendement humain. Elle ressemblerait à la configuration énergétique observée par l'homme, de n'importe quelle étoile dans le cosmos.

 

La conscience humaine, de part ses limitations dues à sa perception erronée de l'espace-temps et de ses croyances forgées "dures comme fer", ne peut percevoir que l'aspect "visible" de la terre. C'est l'illusion "photonique ou luciférienne" telle qu'elle apparaît dans l'un de ses multiples présents qui précisément, s'exprime telle que vous la percevez aujourd'hui.

 

Cet aspect visible est rendu tangible par les photons (la lumière visible) qui sont émis par ce que vous considérez comme la couche apparente de l'entité terre.

 

Vous pourriez donc imaginer que la terre possède différentes géométries perpétuellement en mouvement, tels des cercles concentriques superposés d'une épaisseur instable, en constante expansion vers l'extérieur.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

 

Mais elle n'est pas que ça.

 

Au-delà de son aspect visible, elle constitue également une entité possédant une conscience propre qui abrite plusieurs densités et une multitude de dimensions dont la plupart sont invisibles non seulement à l'œil nu, mais aussi à la technologie "tridimensionnelle" de l'humanité actuelle.

 

Comme vous le savez, la planète (donc la vie sur terre) existe simultanément dans votre passé et dans votre futur. Mais le passé et le futur ne sont eux aussi qu'illusions provenant de vos limites de perception. Alors pour percevoir la terre dans sa réalité, il vous faudrait parvenir à faire abstraction de l'illusion de l'espace-temps propre à l'homme.

 

Pour comprendre, nous allons donc utiliser la métaphore de l'oignon.

 

Lorsque vous tenez un oignon dans la main, il est réel "dans un moment présent". Il est une entité-oignon qui se compose de différentes couches d'oignons. Telle l'entité-terre qui s'habillerait de plusieurs couches de vêtements superposés, les couches de vêtement ou les couches de l'oignon représenteraient différents espaces-temps ou fréquences vibratoires.

 

 

En réalité la géométrie de la terre, contient elle-même tous les espaces-temps nécessaires aux cycles d'incarnation de ces habitants. Tout comme l'oignon qui contient en sa génétique tout le potentiel cellulaire nécessaire à sa croissance, la terre recèle tout le potentiel d'âmes qui s'incarnent, naissent et meurent au fur et à mesure de sa croissance !

 

 

Comment cela est-il possible ?

 

Imaginons que chaque humain soit le noyau "habitant" une cellule d'une couche de l'oignon. La cellule représenterait sa bulle de perception. L'ensemble des cellules de la même couche, figureraient des individus incarnés à une époque donnée, dans l'espace-temps ou un "présent" correspondant à leur réalité.

 

 

 

Les cellules voisines seraient les bulles de perception des noyaux voisins, d'autres individus de la même couche d'oignon, de la même époque, qui ensemble "animent" leur réalité, créant leur monde.

 

L'épaisseur d'une seule couche de l'oignon (c'est à dire la distance entre la face interne et la face externe de la couche), représenterait l'espace-temps parcouru par le noyau dans sa cellule durant son existence.

 

 

Cette distance correspondrait à la durée de vie du noyau, c'est à dire à l'intervalle entre la naissance et la mort de l'individu.

 

 

 

 

Chaque couche de l'oignon correspondrait à l'espace-temps terrestre que le groupe d'individus (les noyaux des cellules), est resté incarné (le temps d'une vie humaine).

 

Les couches représenteraient les différentes époques d'incarnation. La croissance de l'oignon se faisant du centre (du germe) vers l'extérieur (la peau de protection de l'oignon), ces couches intérieures représenteraient aussi les différentes fréquences d'incarnation qui, au fur et à mesure de la croissance de la terre, s'élèveraient en fréquences vibratoires. Ce qui signifierait aussi qu'au plus on s'éloigne du centre de l'oignon, au plus la durée de vie de l'âme de l'individu se trouve allongée.

 

La 4ème couche de l'oignon pourrait donc par exemple, correspondre à l'Atlantide. La plus externe, à celle de l'époque des dinosaures...

 

Entre chaque cycle (chaque couche de l'oignon), il se produit une modification de densité. Et une fois atteint la couche externe (la peau de l'oignon), l'âme part faire l'expérience soit dans un autre oignon (des dimensions de conscience similaires si elle n'a pas assimilé ses leçons), soit elle se transporte dans un autre légume, une autre sphère d'existence, un autre univers (des dimensions de conscience dans des densités plus élevées).

Au final, les dinosaures, les prédateurs reptiliens, les néandertaliens, les cathares... et vous aujourd'hui, êtes toujours incarnés sur le même oignon, la planète terre dans le présent, le non-temps.

 

Cela signifie que sur terre, le futur et le passé font un seul et même présent, un seul espace-temps. Le passé serait représenté par les couches successives de l'oignon et le futur, le centre de l'oignon, le germe (la partie parfois verte).

Chaque planète habitée possède son propre espace-temps qui selon les fréquences et les densités, se déroulent complètement différemment. Prochainement, le cerveau humain pourra le concevoir.

 

Revenons un peu sur les indications du langage des oisons.

En langage des oisons, le mot planète pourrait se traduire par "plan-êtes" (vous êtes "plan" ou "vous êtes le plan"), en quelque sorte vous êtes "planifiés" sur une seule et même planète. Planétaire signifie aussi "terre plane", mais aussi "plan est terre", ou "plan éther", le "plan de l'éther", n'est-ce pas ?

 

Chaque mot de ce jeu du "langage des oisons" recèle une ou parfois plusieurs significations, qui chacune d'elles sont à explorer. Elles ne constituent que des pistes qui amènent à d'autres pistes, pour finalement aboutir à d'autres versions de la réalité. Et ce sont ces autres versions, qui peuvent amener à changer vos croyances (votre perception actuelle de la réalité). Et c'est cela le but du jeu, changer la perception que vous avez de la réalité, pour que votre conscience puisse s'ouvrir à d'autres possibilités.

 

 

 

Question à notre Soi intérieur :

Dans la métaphore de l'oignon, où se situeraient les fréquences reptiliennes et celles des Gris ?

 

Les fréquences reptiliennes se situeraient majoritairement dans les couches les plus externes de l'oignon, autrement dit dans votre "passé", mais resteraient plus ou moins disséminées dans toutes ses couches. Les reptiles sont vos ancêtres génétiques qui existent dans des fréquences plus basses de la terre. Certains même sont des parasites provenant d'un autre oignon (une autre planète) qui ont "infecté" le vôtre.

 

Les fréquences des Gris se situeraient plutôt dans le germe de l'oignon qui lui, représente votre futur. Mais comme vous savez que l'oignon rassemble tous les espaces-temps en de multiples moments présents, les Gris peuvent apparaître dans votre passé lointain, dans votre passé rapproché, comme dans votre présent actuel. Voyageurs du temps, ils peuvent surgir dans toutes les couches de l'oignon !

 

Mais rappelez-vous, la plupart des entités reptiliennes sont elles aussi devenues des habitants de la terre. Elles habitent désormais dans le même oignon que vous, mais au bout de leur expérience de prédateurs. Elles vont bientôt soit devoir quitter l'oignon pour changer d'expérience, ou continuer leur progression en poursuivant leur cycle d'incarnation dans un corps humain.

 

Parmi ces entités reptiliennes certaines, au lieu de faire confiance au cycle de la vie et de se laisser porter à quitter l'oignon, ont pris peur et ont trouvé le moyen de persister dans l'oignon beaucoup plus "longtemps" que prévu. Cela en contournant les cycles de réincarnation, en migrant vers le germe et en épuisant les ressources de l'oignon.

 

Mais comme l'oignon a ressenti la présence des parasites, il commence à se défendre, devient plus intelligent et augmente sa conscience.

 

Comment cela ?

 

Tel le noyau de la terre qui augmente sa vitesse de rotation pour provoquer des enchaînements et des effets "anthropocosmiques" (les changements climatiques, géologiques, politiques et sociétales appelés par l'égrégore de la conscience humaine en mutation), le germe accélère sa croissance pour expulser le mal, la "pourriture" qui l'attaque. En quelque sorte, la conscience de l'entité "terre" a demandé assistance aux consciences créatrices "de votre futur", qui pour venir à sa rescousse, ont décidé d'augmenter plus rapidement la fréquence de résonance de la conscience de l'humain. En s'incarnant eux aussi dans des corps humains hybrides, ils ont ramené la fréquence "entropique" de la planète vers une fréquence globale plus équilibrée, qui permettra un nouveau cycle de progression pour les âmes.

 

Voilà donc une grossière esquisse du cycle de l'entité terre.

 

 

Question à notre Soi intérieur :

Nous avons commencé à parcourir l'œuvre de la physicienne Giuliana Conforto. Son approche de la réalité terrestre paraît tenir la route. Qu'en est-il ?

 

Votre planète appartient à un système solaire (sol-air en langage des oisons). En réalité, le firmament (les constellations d'étoiles que vous voyez la nuit dans le ciel avec votre perception de 3ème densité), n'est qu'une projection holographique des points énergétiques de la terre, sur une sorte d'écran constitué par des champs de particules atomiques qui l'enserrent.

 

L'un de ces champs porte le nom de ceinture de Van Allen. Ces ceintures constituent en quelque sorte la limite du champ de la perception humaine qui définit sa réalité de 3ème densité.

 

Ce qui implique que si vous observez avec un télescope classique des planètes comme Vénus, Sirius, Mars, Jupiter, Saturne, vous ne pouvez voir qu'une infime partie de leur réalité.

 

Mais si vous faisiez les mêmes observations avec un télescope à infrarouge ou à ultra violet, vous pourriez découvrir déjà d'autres spectres de fréquence qui constituent d'autres réalités de ces mêmes planètes.

 

Comme la Terre, elles aussi sont constituées de multiples couches dont une seule vous est visible (celle qui correspond à votre perception de la réalité). Donc même au télescope, ou avec des instruments les plus perfectionnés qui puissent être, ces planètes ne vous apparaîtront toujours comme des mondes de 1ère densité, c'est à dire minéral. Car les entités qui les peuplent possèdent une fréquence de résonance invisible et imperceptible à la conscience humaine, aussi intelligente soit-elle.

 

Les anciennes cultures possédaient déjà une conception du cosmos plus réaliste que celle de la cosmologie moderne. La plupart d'entre ces traditions, puisaient leur connaissance, non pas dans le spectre "visible" de l'univers, comme le fait la science humaine au travers de sa technologie, mais en se reliant à leur Soi intérieur (leur Ange, leur lumière intérieure). Cette lumière intérieure n'est ni plus ni moins ce que les physiciens nomment l'énergie noire.

 

Comme vous le savez désormais, cette énergie noire baigne non seulement le cerveau de l'homme, mais éclaire son œil intérieur, la glande pinéale, son cristal intérieur.

 

Si cet œil intérieur est éclairé par la Connaissance (l'énergie noire, la lumière divine), alors il devient un véritable soleil intérieur, par lequel tous les objets de la connaissance viennent à vous. Tant que cette véritable lumière, l'énergie noire, le véhicule de "l'information universelle" (la Vérité), n'éclaire pas cet œil, votre Êtreté vit dans les ténèbres et ne peut percevoir qu'une seule réalité, celle de l'illusion de la 3ème densité.

 

L'éveil de l'humain et le processus d'ascension vers des dimensions supérieures de conscience, commencent quand cette lumière se lève. Mais il revient à chacun d'ouvrir ses volets pour qu'elle puisse éclairer son être intérieur. D'autres possibilités de réalité lui seront alors proposées. Tel le soleil extérieur qui éclaire le monde extérieur, de nouvelles informations éclaireront alors son monde intellectuel, comme son monde spirituel.

 

 

Sand & Jenaël 

EN PDF

Télécharger
C2.2 la terre géocentrique ?.pdf
Document Adobe Acrobat 569.0 KB

EN AUDIO


MOTEUR DE RECHERCHE :

Compteur Global gratuit sans inscription